Hachette 2009

Château Haut Bonneau 2005

« Fondé au XIXès et racheté par la famille Marchand en 1969, ce cru est complanté de merlot (75%) et de cabernet franc. Sa cuvée Vieilles Vignes séduit par son bouquet frais et fruité de cerise, de framboise er de mûre, à peine souligné d’un discret boisé. Après une attaque souple et suave, de jeunes tanins un peu vifs marquent la finale. Une courte garde (de un à trois ans) suffira à les amadouer. On servira ensuite cette bouteille sur un rôti de bœuf ou un magret de canard. L’Eloïna David Elevé en fût de chêne (11 à 15 €) provient du seul cabernet franc et a connu le bois pendant dix-huit mois. De style assez voisin, elle se boira assez jeune, elle aussi. »

par Sarah


À propos

Portrait de Sarah et Bruno Marchand Tout le savoir de Sarah et Bruno se trouve dicté par de longues traditions familiales remontant à 1822, date à laquelle les premières vignes furent plantées au Château Haut Bonneau au coeur d'une des premières régions viticoles au monde... Depuis 1999, Sarah et Bruno ont oeuvré au rapprochement de l'exploitation en AOC Bordeaux rouge héritée du grand père avec celle en AOC Montagne Saint Emilion. 2002 la reprise de l'exploitation familiale de Haut Bonneau, puis en 2008 la création d'une SCEA d'exploitation ont permis cette année d'y ajouter 2 Hectares de vigne en AOC Montagne St Emilion.